ARNE NORDHEIM

.

∇ Biographie

.

Retrouvez le festival Format Raisins pour une 6e édition, du 5 au 22 juillet 2018 entre le Cher et la Nièvre !

© Arne Nordheim

.

Arne Nordheim, né à Larvik fait ses études aux Conservatoires d’Oslo et de Paris. Il est l’un des grands innovateurs de la vie musicale norvégienne à propos duquel le musicologue Kjell Skyllstad souligne qu’il possède « cette combinaison rare : la curiosité du chercheur et l’adresse de l’artisan, alliées à la vision du compositeur ».

Sans négliger l’orchestre qui est son moyen d’expression favori, Arne Nordheim s’intéresse tout particulièrement aux expériences musicales liées à l’équipement électronique, aux techniques des multimédia et à toutes les formes d’art ainsi qu’à leurs interactions. Son ballet Katharsis (1962) est sa première œuvre pour orchestre et bande magnétique.

Arne Nordheim écrit beaucoup pour la danse depuis les années soixante-dix et travaille régulièrement avec le chorégraphe Glen Tetley ; leur œuvre la plus connue est The Tempest (1978). Au cours de ces dernières années, Arne Nordheim montre une réelle prédilection dans sa muique pour la voix humaine. Ainsi Aurora (1983) composée pour Electric Phœnix et la cantate Wirklicher Wald qui explore le conflit d’une soprano et d’un chœur, chantant des textes en opposition. De nombreux prix lui sont attribués, dont le Nordic Council Prize (1972) et le Prix Italia (1980).

En 1988, le Concertgebouw d’Amsterdam lui commande Magma à l’occasion des célebrations marquant son centième anniversaire. À Tokyo, I’Orchestre Symphonique Metropolitain du Japon crée Monolith, commande du Suntory Hall où l’œuvre est créée en 1991.

 

Retrouvez la patte d’Arne Nordheim au festival Format Raisins pour une 6e édition, du 5 au 22 juillet 2018 entre le Cher et la Nièvre !