ÉDITO 2017

UN VASTE PÉRIPLE, DE NOUVEAUXTERRITOIRES

Festival de musique et de danse, mariant art et culture, paysage, patrimoine et économie, Format Raisins réalise cette année un vaste périple qui invite le public à parcourir les époques, les régions du monde et les styles, à la rencontre de multiples compositeurs, d’interprètes, de chorégraphes et de plasticiens.

De part et d’autre de la Loire, présent sur deux départements, sur deux régions, s’adressant aux nouvelles communautés de communes, Format Raisins invite une vingtaine de villes et villages à se rejoindre et à travailler ensemble. Dans une acception dynamique et large de la culture, qui convie tous ceux qui le souhaitent à imaginer de nouvelles perspectives, le festival propose de nombreux concerts, des spectacles de danse, une exposition, des dégustations de vins, des visites de lieux patrimoniaux et d’entreprises, un atelier de géographie, une table ronde… qui viennent contribuer au dynamisme d’une superbe région : celle où se rejoignent les vignobles des Vins du Centre, le Milieu de la Loire et la Forêt des Bertranges.

La musique baroque, classique et romantique, la musique contemporaine, les instruments loufoques du Spat’sonore, le jazz de la Nouvelle-Orléans et la musique du Moyen-Orient se mettent en dialogue. Le quatuor à cordes et l’orchestre, le récital de piano et le quintette à vent, la musique vocale et le concert de haut-parleurs, la danse et les arts plastiques viennent pendant trois semaines faire vivre plus intensément ce vaste territoire et lui donner toutes ses couleurs.

Cette année, le festival invite de nombreux jeunes musiciens, à l’aube pour certains (y étant totalement engagés pour d’autres) de très brillantes carrières, dans le sillage de solistes aussi immenses que Jean-Philippe Collard ou de chambristes comme ceux du Quatuor Voce. Il offre de nombreux concerts monographiques – celui de l’Orchestre des Concerts Nivernais avec le soliste Mathieu Névéol, celui que l’ensemble baroque La Fenice dédie à Purcell, celui du Quintette Altra autour de Luciano Berio, celui consacré à la musique de chambre de Brahms, pour n’en citer que quelques-uns – et explore, avec beaucoup d’humour parfois, les relations troubles qu’entretiennent la musique et les sons venus du quotidien. Avec le Coréen Seong-Jin Cho, avec Jean-Philippe Collard, Manon Édouard-Douriaud, Wilhem Latchoumia, l’Américain David Lively, la Portugaise Patricia Martins, Thierry Rosbach et Nicolas Stavy, les pianistes sont à l’honneur ! Et, de Bach à Stockhausen, la musique fait le tour du monde…

Les compositeurs se croisent au-delà des époques, comme nous y invite le Chœur Arsys-Bourgogne.

Avec Vous reprendrez bien une petite danse du collectif Les Oufs ! et les Aperçus de Clara Cornil, le festival poursuit son importante action dans le domaine de la danse contemporaine qu’il souhaite nous inviter tous à découvrir.

Une importante exposition, Pluriel, présente à Beffes dès le mois de juin dix artistes – photographes, sculpteurs, peintres, vidéastes – et dresse un panorama de l’actualité dans le domaine des arts plastiques.

Jean-Michel Lejeune

Directeur du festival