La sixième  édition  du  festival Format Raisins amplifie les objectifs qui ont présidé à sa création : faire vivre la musique et la danse sur le territoire, les rendant accessibles à tous, les présentant dans tous les lieux possibles, s’appuyant sur certains des meilleurs interprètes du moment et pariant sur la création. Faire découvrir la musique d’aujourd’hui et du XXe siècle au public de cette région essentiellement rurale et à tous ceux, touristes de passage, vacanciers… qui la rejoignent. Mettre en œuvre une idée élargie de la culture qui place l’art en son centre, l’art du compositeur, du chorégraphe, de l’interprète, mais aussi le savoir-faire du vigneron, l’imagination de l’entrepreneur, la détermination des collectivités locales, la vision du mécène, la vivacité du tissu associatif, l’amour du propriétaire pour un lieu historique. 

 déguster certains des meilleurs vins du monde et sensibiliser le public aux superbes paysages de cette région qui associe les collines des vignobles, la Réserve naturelle du Val de Loire et la Forêt des Bertranges.

Cette année 2018 sera marquée par une montée en puissance de l’action culturelle et des actions de sensibilisation, se tournant encore davantage, en collaboration avec des artistes choisis, vers de nouveaux publics : Une ville – Une œuvre, avec le Quatuor Zaïde / Bousculades Élémentaires, avec Clara Cornil au Collège de La Charité-sur-Loire / Mano a Mano, un projet  invitant  les enfants des classes maternelles et primaires à s’exprimer (geste, graphisme, voix…) à partir d’écoutes  musicales d’œuvres pour piano à quatre mains, en lien avec des contes.

Nouveauté cette année, le festival a confié à deux philosophes la conception d’un volet philosophique, Format Philo, qui vient interroger le spectacle vivant, les œuvres, le territoire… sous forme de performances et d’échanges.

La musique et la danse contemporaines sont très présentes avec des créations de Jean-Luc Hervé,  Fuminori Tanada, Andy Emler, avec la venue de l’Ina-GRM, de l’ensemble Cairn, de l’ensemble 2e2m, avec la découverte d’œuvres de Franck Bedrossian, Dušan Bogdanovic, François Bonnet, Jérôme Combier, Guillaume Connesson, Bertrand Dubedout, Philippe Schœller… avec Elsa Wolliaston et Roser Montlló Guberna, avec Vivace d’Alban Richard, la Compagnie Kôre et Clara Cornil.

Le piano est à l’honneur avec Jean-Philippe Collard, Wilhem Latchoumia, Mireille Gilbert Le Gouil, Martine Mortreux, Catherine Namura, Nicola Stavy, Cédric Tiberghien et Marie Vermeulin.

Certains des grands concertistes  d’aujourd’hui comme l’accordéoniste Pascal Contet et le violoncelliste Alexis Descharmes viennent encore colorer ce programme.

La musique ancienne, plus vivante que jamais, est magistralement représentée avec l’ensemble vocal Musica Nova, La Fenice et le Consort Brouillamini. 

Nous poursuivons notre aventure avec le brillantissime Quatuor Zaïde et invitons de jeunes talents, comme le guitariste Paul Bizot, qui viennent nous honorer de leurs premiers concerts. 

La fête sera complète avec le bal du Grand Orchestre du Tire-Laine et le repas de clôture à Chavignol. La plupart des concerts et spectacles de cette prochaine édition s’attachent à briser les frontières entre la musique populaire et la musique savante, invitant le génial Béla Bartók en guise de fil rouge. 

Plus que jamais, présent cette année dans vingt-cinq villes et villages, ce n’est plus le public qui va aux concerts et aux spectacles, mais bien

Face aux difficultés que connaît la vie artistique et culturelle notamment lorsqu’elle se réalise en milieu rural et en dehors des lieux labellisés et institutionnels – nous serons heureux de vous accueillir toujours plus nombreux dans cette si belle région que nous souhaitons contribuer à faire vivre le plus pleinement possible. Plus que jamais, que cette édition soit une invitation au plaisir, à l’échange et à la découverte, à la circulation des idées et des points de vue, un regard confiant porté sur l’avenir.

Je vous souhaite à tous un excellent festival !

Jean-Michel Lejeune