EL COMO QUIERES

.

∇ Biographie 


BRIGITTE SETH

Brigitte est née à Paris. De sa formation aux Arts et Techniques du Cirque et du Mime au Nouveau Carré Silvia Monfort à Paris, elle retient particulièrement l’étude de la danse classique et contemporaine. Elle étudie les claquettes avec Malik N’Dyae. Elle tourne durant trois ans (1978/81), en tant que comédienne, avec le groupe itinérant Théâtre Emporté (ancêtre de Zingaro) : L’alchimiste de Ben Jonson, La foire aux patrons (création).

Comédienne/danseuse, elle travaille avec des metteurs en scène et des chorégraphes, notamment Christine Marneffe pour La kermess (1991), Jean-Marie Maddeddu pour Escale à Babylone 1991 et un court-métrage Entracte international (1997), Alain Brugnago pour La dramatique expulsion d’Yvan G. de Christian Filhol (1990) et Les plus grands mots de Torgny Lindgren (1998), Patrice Bigel pour Flagrant délit de mensonge création (1989), Dramen d’après Georg Keiser (1992) et Le cocu magnifique de Fernand Crommelynck (1993), Eloi Recoing pour Théâtre – Roman, fragments de Louis Aragon (1996), Tomeo Verges pour Salto Mortal (1996). Elle crée une première compagnie, le Théâtre Incarnat (1981-86), dont elle coécrit les deux premiers spectacles dans lesquels elle joue : Loin et longtemps et Le nain. Elle codirige le collectif Les Pénélopes (danse et théâtre) avec Anne Koren, Martha Moore et Roser Montlló Guberna (1994-99). Elle est également assistante à la mise en scène pour Sophie Loucachevsky dans deux spectacles (théâtre/danse/musique) en Afrique du Sud : Fragments, a playshop et Once upon a time (1996 et 1997).

©Brigitte Heymann


ROSER MONTTLO GUBERNA

Metteure en scène, chorégraphe,  danseuse et comédienne, Roser Montlló Guberna dirige, avec Brigitte Seth, la compagnie Toujours après minuit qui lie le théâtre, la danse et la musique. Roser Montlló Guberna n’a eu de cesse d’ouvrir son bagage classique en s’installant en France et en le frottant à d’autres danses – contemporaine, baroque, flamenco – et en l’enrichissant au contact d’autres formes – théâtre, littérature, opéra, musique. Tout ce qu’elle touche lie les langages, les langues et les générations, et le plus souvent avec un humour et un appétit jubilatoires.

©Christophe Raynaud de Lage