ENSEMBLE CAIRN

.

.

L'Ensemble Cairn se produira lors de la sixième édition du festival Format Raisins. Retrouvez-les le 21 juillet prochain !

© Agathe Poupeney

.

∇ Présentation de l’Ensemble Cairn

.

L’Ensemble Cairn existe depuis 1998. Il initie des projets de création musicale, imaginés pour un effectif variable de musiciens. Attentif doublement à un travail rigoureux de musique d’ensemble et de musique de chambre, les répertoires abordés par l’Ensemble Cairn sont sensibles à l’ouverture vers d’autres formes esthétiques et d’autres pratiques artistiques : le jazz, les arts plastiques, la danse, la littérature, la vidéo, etc. Les concerts sont conçus comme des cheminements intérieurs dans lesquels chaque spectateur est invité à imaginer une relation sensible avec le son.

Cairn compte parmi ses collaborations artistiques, des compositeurs et artistes d’horizons très variés tels les compositeurs Gérard Pesson, Philippe Leroux, Pierre Jodlowski, les jazzmen Marc Ducret et John Hollenbeck, la chanteuse de Fado Cristina Branco, le vidéaste Pierre Nouvel, le chorégraphe Alban Richard, le peintre Raphaël Thierry…

L’Ensemble se produit régulièrement dans les Scènes nationales françaises (La Roche-sur-Yon, Arras-Douai, Orléans, Blois, Bourges…) et à l’international. Il a également été invité dans de nombreux festivals français et étrangers : Festival Présences de Radio-France, Festival Manifeste (Ircam), Festival d’Automne, l’Abbaye de Royaumont, le Festival Musica, Why Note, à Darmstadt, Zurich, Rome, Bergen, Londres, Genève et à la Villa Médicis.

L’Ensemble Cairn compte aujourd’hui onze musiciens, Jérôme Combier assure la direction artistique et Guillaume Bourgogne la direction musicale. L’Ensemble Cairn est en résidence au Théâtre d’Orléans, Scène nationale et est rattaché à la Région Centre-Val-de-Loire.

.

.

∇ Biographies

.

Jérôme Combier, directeur artistique

.

L'Ensemble Cairn se produira lors de la sixième édition du festival Format Raisins. Retrouvez-les le 21 juillet prochain !

© Cécile Brossard

Jérôme Combier étudie tout d’abord la composition, l’écriture, l’analyse, l’orchestration auprès d’Hacène Larbi. puis au CNSM de Paris en 1997 dans la classe d’Emmanuel Nunes et de Michaël Levinas. Par ailleurs, ses études universitaires le conduisent à effectuer une Maîtrise sur Anton Webern sous la direction d’Antoine Bonnet (« le principe de variation chez Anton Webern »). En 1998, il participe à la session de composition de la Fondation Royaumont et, dans le cadre d’un échange, part en résidence au Japon durant deux mois.

En 1998, il fonde l’ensemble Cairn dont il est aujourd’hui le directeur artistique. Jérôme Combier obtient le Prix de la Vocation (lauréat de la Fondation Bleustein-Blanchet) et le Prix Pierre Cardin. En 2001-2002, il effectue  le cursus de composition et d’informatique musical à l’Ircam. Durant deux années, de 2002 à 2004, avec l’appui du Conservatoire de Paris il est amené à développer une activité – composition, direction – avec le Kazakhstan et l’Ouzbékistan auprès des conservatoires de Tashkent et d’Almaty.

De 2004 à 2005 Jérôme Combier est pensionnaire à la Villa Médicis. A cette occasion il rencontre Raphaël Thierry qui réalisera les installations visuelles du cycle Vies silencieuses. A Rome, dans les villages des Sabines, il participe en compagnie du plasticien Xavier Noiret-Thomé à l’exposition « 20 eventi » parrainée alors par Guiseppe Penone. 

Jérôme Combier est invité par le festival Why Note de Dijon, Tage für Neue Musik de Zurich, le festival d’Aix-en-Provence, le festival d’Adelburgh, le festival de Witten. Il écrit pour l’ensemble Recherche, pour l’ensemble Intercontemporain dans le cadre du festival d’Automne à Paris. En collaboration avec Pierre Nouvel, il réalise l’installation Noir gris pour l’exposition Beckett organisé par le centre Georges Pompidou. Sa musique est jouée au Louvre dans le cadre du cycle « Le Louvre invite Pierre Boulez ». En 2011, avec Pierre Nouvel et Bertrand Couderc, il adapte pour la scène le roman de W.G. Sebald, Austerlitz, crée au Festival d’Aix-en-Provence. En 2012, il écrit l’opéra Terre et cendres avec Atiq Rahimi, commande de l’opéra de Lyon.

La musique de Jérôme Combier est publiée aux éditions Lemoine et aux éditions Verlag Neue Musik (Berlin), elle est enregistrée par l’ensemble Cairn aux éditions Motus et Æon et paraît aux éditions Lemoine. Il obtient le prix Nouveau Talents de la Sacd. Il est enseignant en création sonore et musicale à l’Ecole Nationale Supérieure de Paris-Cergy.

.

.

Ayumi Mori, clarinette

L'Ensemble Cairn se produira lors de la sixième édition du festival Format Raisins. Retrouvez-les le 21 juillet prochain !

© Ayumi Mori

.

.

Après avoir obtenu en 1991 le Prix d’Or du Concours de Musique pour Étudiant « Zen-Kyushu » (Hakata, Japon), Ayumi Mori étudie à l’Université des Arts Liberaux de Tokyo où elle obtient la Licence d’Art Musical. A partir de 1997, elle poursuit ses études en France, où elle obtient les Premier Prix de musique de chambre et de clarinette à l’unanimité (CNR d’Aubervilliers-La Courneuve, CNR de Rueil-Malmaison). Elle entre ensuite en cycle de perfectionnement dans la classe d’Alain Damiens. Elle participe également à des masterclass : en 2001, à l’Académie musicale de Chigiana (Siene, Italie) dans la classe de Antony Pay, en 2003 à l’Académie Musicale de Villecroze auprès de Christian Lardé, et en 2004 à l’Acanthes (Metz, France) dans l’atelier de clarinette d’Alain Damiens.

.

.

.

Cécile Brossard, alto

.

L'Ensemble Cairn se produira lors de la sixième édition du festival Format Raisins. Retrouvez-les le 21 juillet prochain !

© Benjamin Chelly

Cécile Brossard obtient un premier prix d’alto, de musique de chambre et d’improvisation générative au CNSM de Paris. Elle s’est également formée à la musique baroque au CNR de Paris et a suivi un cursus de perfectionnement au quatuor à cordes à la Hochschule de Bâle avec Walter Levin.

Alto solo à l’orchestre symphonique de la Garde Républicaine, Cécile Brossard joue dans plusieurs ensembles sur instruments d’époque mais est aussi très investie dans la musique de son temps, notamment en tant qu’altiste de l’ensemble Cairn.  Lauréate du concours international de l’ARD à Munich, elle a été membre du Quatuor Benaim puis du Quatuor Cambini-Paris avec lesquels elle a joué dans de nombreux festivals en Europe et participé à plusieurs enregistrements.

.

.

Naaman Sluchin, violon

.

L'Ensemble Cairn se produira lors de la sixième édition du festival Format Raisins. Retrouvez-les le 21 juillet prochain !

© Julie Flusin

Né dans une famille de musiciens, Naaman Sluchin s’est tout naturellement dédié au violon. Sa passion pour la nouveauté et la diversité l’a guidé et se reflète tout au long de son parcours artistique.

Pendant sept ans, il fait partie du quatuor Diotima. Brassant les répertoires classique et contemporain, avec de nombreuses créations, le quatuor se produit dans les salles et festivals les plus prestigieux, et enregistre des disques acclamés par la critique, notamment Musique américaine (avec Reich, Crumb et Barber) produit par Naïve ainsi que les Quatuors de Janáček (Diapasons d’Or de l’année, Choc de Classica). Pendant trois ans, Naaman partage également la scène de la salle Gaveau à Paris, et des diverses tournées françaises et européennes dans le spectacle musical Haim, à la lumière d’un violon, aux côtés des comédiennes Anouk Grinberg, Natacha Régnier puis Mélanie Doutey.

Il continue de développer son répertoire au sein de diverses formations de musique de chambre, telles le trio Talisma avec Piet Kuijken et Amy Norrington ou le Kitgut Quartet, quatuor à cordes sur instruments d’époque aux côtés d’Amandine Beyer. Il est également le violon solo de la Chambre Philharmonique d’Emmanuel Krivine et participe régulièrement aux projets de l’ensemble Cairn, dédié à la musique contemporaine.

Depuis 2010, Naaman Sluchin consacre aussi son temps à l’enseignement au Conservatoire royal de Bruxelles. Parallèlement, il obtient son diplôme à la Schola Cantorum de Bâle en violon baroque dans la classe d’Amandine Beyer. Cet éclectisme, Naaman l’a cultivé tout au long de ses études : il a construit sa technique en étudiant à la fois l’école violonistique russe (avec B. Garlitsky) au CNSM de Paris, l’école américaine à Bloomington ainsi que de la Juilliard School de New York (avec M. Fried et D. Weilerstein), sans oublier la célèbre école franco-belge dans la lignée directe de l’enseignement d’Eugène Ysaye (avec Y. Kless). Naaman joue selon les répertoires et envies sur un violon de Carlo Antonio Tononi de 1725, en alternance avec un violon américain fabriqué pour lui en 2008 de John Young.

.

.

Caroline Cren, piano

.

L'Ensemble Cairn se produira lors de la sixième édition du festival Format Raisins. Retrouvez-les le 21 juillet prochain !

© Agathe Poupeney

Née à Fourmies en 1976, Caroline Cren étudie le piano avec Victoria Melki (École Normale Supérieure de Musique), puis avec Georges Pludermacher et Claire Désert (CNSMDP, Diplôme de Formation Supérieur en 2001). Elle a suivi également les cours d’histoire de la musique, d’ethnomusicologie (Gilles Leothaud), de musique de chambre au sein de l’ensemble Trimaran (clarinette, violoncelle, piano). De 2002 à 2003, elle suit le cycle de perfectionnement dans la classe de Géry Moutier au CNSM de Lyon. Elle enseigne au conservatoire du Vème arrondissement de Paris. Passionnée de musique contemporaine, elle fait partie de L’Instant Donné et de l’ensemble Cairn.

.
.

.

Mentions obligatoires

L’Ensemble Cairn reçoit le soutien du ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Centre-Val de Loire au titre des ensembles à Rayonnement National et International (ERNI), il est aidé par le Conseil Régional Centre-Val de Loire en tant qu’ensemble conventionné. Il reçoit également le soutien de la SACEM.

.

.

L’Ensemble Cairn se produira cet été au festival Format Raisins. Rendez-vous à Guérigny le 21 juillet prochain !