Jeanne Crousaud & Wilhem Latchoumia
Vendredi 7 juillet, 21h
Salle des fêtes, Beffes

BON APPÉTIT !

9,00 14,00 

Précédé d’une dégustation de vin 

Avec :

Jeanne Crousaud, soprano et Wilhem Latchoumia, piano 

Durée du concert : 1 heure

Programme

Jacques-Emile Dalcroze : L’omelette au chocolat (Chansons d’enfants, opus 42) (1904)

Jacques Offenbach : Le pâté de Brabant (Geneviève de Brabant) (1867)

Leonard Bernstein : La bonne cuisine (4 recettes pour voix et piano) (1947)

Robert Planquette : La chanson du cidre (Les cloches de Corneville) (1877)

Jacques-Emile Dalcroze : Le fromage de Gruyère (Chansons romandes) (1910)

Jacques Offenbach : Ma chère eau pure (La chanson de Fortunio) (1861)

Jacques Offenbach : La poularde à la créole (La Créole) (1875)

Javier Munoz Bravo : De natura simb’olicaOda a la Manzana, texte de Pablo Neruda (création / commande du festival FORMAT RAISINS (2017))

Claude Delvincourt : Croquembouches,  pour piano (1931)

Vincent Bouchot (Roland Topor) : 7 recettes cannibales (2008)

Jacques Offenbach : Couplets du thé (Geneviève de Brabant) (1867)

Albert Roussel : O bon vin, où as-tu crû ? (1928)

NN : Le café (Recueils d’airs sérieux et d’airs à boire) (1707)

Jacques Offenbach : Rondo du lait (La boîte au lait) (1876)

Patrice Caratini : Une mousse 

 

Effacer
UGS : N/A Catégorie :

Description

Format Raisins aime suggérer de nouvelles collaborations. Il nous a paru prometteur de proposer à Jeanne Crousaud et à Wilhem Latchoumia (ceux-là, si vous ne les connaissez pas encore… précipitez-vous !), de se rejoindre et d’imaginer ce concert qu’ils créeront ensemble en juillet prochain. Un concert, presqu’un spectacle !, tourné vers la légèreté et l’humour, avec une multitude de gourmandises qui nous viennent en grand nombre du monde de l’opérette, de l’opéra-comique, de la comédie musicale. Certains airs, oubliés du grand public, sont de véritables friandises qu’il faut absolument venir (re)découvrir. Dans ce cocktail enivrant, plusieurs pièces, pleines de caractère, du grand Jacques Offenbach ; le génial Leonard Bernstein ; Jacques-Emile Dalcroze et ses savoureux recueils de chansons ; les textes délirants de Roland Topor… pour n’évoquer que quelques pièces.

Nous avons commandé une nouvelle œuvre au chilien Javier Munoz Bravo qui s’est approprié un poème de Pablo Neruda : Ode à la pomme. Ce compositeur, passionné par les sciences et les métaphores poétiques qui s’en dégagent, a utilisé certains programmes informatiques pour mettre en musique les mécanismes de perception des parfums, des couleurs et des saveurs, biologiquement, neurologiquement, tels qu’ils se produisent au niveau cellulaire et organique. Que feraient nos cellules et nos neurones s’ils se mettaient à chanter ?

LA CREATION DE JAVIER MUNOZ BRAVO ET LA PRODUCTION DE CE CONCERT SONT SALUES PAR LE PRIX COUPLEUX-LASSALLE

La Fondation Coupleux-Lassalle est placée sous l’égide de la Fondation de France