3 – RÉCITAL PASCAL CONTET

Pascal Contet
Jeudi 19 juillet
19h
Château de Buranlure
Boulleret

9,00 14,00 

∇ Entre Couperin, grand maître du clavecin baroque, qui n’a évidemment pas connu l’accordéon mais qui rêvait d’entendre se gonfler et se dégonfler les sons, et Pascal Contet qui, passant d’un tiroir à l’autre, franchit les frontières des styles, du temps, des cultures, l’improbable rencontre s’est effectivement et merveilleusement réalisée.

Chez Bedrossian, l’accordéon rugit, gronde, exploite les tessitures extrêmes, superpose les timbres, irise les harmonies, hybride les sons, croise les mondes acoustiques et électroniques.

No Way out est née d’une rencontre avec Jin Xing, ancien colonel de l’armée chinoise devenu(e) chorégraphe et danseuse. Pascal Contet lui a proposé d’écrire une musique pour Shanghaï-Tango, et de partager la scène avec elle, le temps d’un jeu de séduction. Ecrire… Ou plutôt penser l’écriture car il n’y a pas de véritable partition.

Schoeller nous dit de l’accordéon : Précise émission de ce chant de lames vibrantes et de souffle. Solo. Lancée d’étoiles. Éclat métallique de sa sonorité. Couleur vocale de sa nature. Coeur ouvert. Générosité et lumière.

∇ Bien d’autres pièces encore dans cet exceptionnel concert qui nous offre une nouvelle pièce du génial Andy Emler, improvisateur, compositeur, créateur d’une immense personnalité, et nous fait entendre de l’accordéon… à n’en pas croire nos oreilles !

Effacer
UGS : ND Catégorie :

Description

PROGRAMME

« Pascal Contet joue de l’accordéon. C’est faux. C’est son accordéon qui chante, crie, souffle, pleure, gémit, rit, halète, siffle ou chuchote. »

François Couperin

Trois pièces du 25ème Ordre pour clavecin (1730)                                                        

La Visionnaire

Les Ombres Errantes 

La Montflambert 

Pascal Contet  

Le Voyage 

Astor Piazzolla (1921-1992)  

Contrabajeando

Andy Emler     

A groovin’ hope (2018) (création mondiale) 

Franck Bedrossian  

Bossa Nova (2008) 

Pascal Contet  

No Way Out (2004)

Sous-titrée  « Demain ou un autre jour »

Arne Nordheim

Dinosauros, (1971), pour accordéon et bande magnétique 

Philippe Schoeller    

Alpha Tibet (2017) pour accordéon et dispositif smartphone/électronique 

Pascal Contet  

Final 

Durée : 1h15

 

🍷🍇 SUIVI D’UNE DÉGUSTATION