Rémy Cardinale

jeudi 25 juin, 21h
 - Narcy, Léger
Magali Léger, soprano / Rémy Cardinale, pianiste


Pianiste, pianofortiste, soliste et chambriste, Rémy Cardinale est un musicien extrêmement curieux des musiques et répertoires de toutes les époques. Il a développé un goût particulier pour l’interprétation des œuvres sur instruments historiques.

Il reçoit au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris les enseignements de Ventislav Yankoff, Pascal Devoyon, Christian Ivaldi et Ami Flamer où il obtient un 1er Prix de piano et un 1er Prix à l'unanimité de musique de chambre. Il effectue un cycle de perfectionnement de musique de chambre avec le trio Pantoum et entre dans la classe de préparation aux concours internationaux de Jean-Claude Pennetier et travaille alors à l’occasion de master classes avec Paul Badoura-Skoda, Gyorgy Sebök, Léon Fleischer, Charles Rosen, Véronika Hagen, Valentin Herben.

Passionné par les instruments historiques, Rémy Cardinale étudie le pianoforte auprès de Patrick Cohen, et remporte le 4ème Prix du concours international de Bruges (2001) et le 1er Prix de pianoforte au CNSM de Paris. Sa rencontre avec Patrick Cohen est déterminante dans l’orientation de ses choix artistiques.

Chambriste effervescent, il fonde le trio pantoum (violon, violoncelle, piano). Avec cet ensemble, il remporte de nombreux Prix internationaux dont le 1er Prix Boeringer Ingelheim, 2ème Prix Ilzach, 3ème Prix Trapani (Italie) et se produit dans les plus grands festivals : la Roque d'Anthéron, Festival Berlioz, Festivals d'ILe-de-France, Festival des Midis Minimes (Bruxelles)…

Outre ses concerts en récital ou en soliste avec orchestre, notamment l’interprétation du concerto en sol de Maurice Ravel salle Gaveau à Paris, le 3ème concerto et la Fantaisie pour chœur, orchestre et piano de Beethoven, le concerto en la majeur de Mozart avec la Camerata de France, Rémy Cardinale se consacre intensément à la musique de chambre. En duo avec le violoncelliste Florent Audibert, ils ont enregistré les sonates de Brahms et les Fantasie-Stücke de Schumann (enregistrement particulièrement remarqué par le magazine Diapason : 5 diapason) et l’intégrale de l’œuvre pour violoncelle et piano de Fauré, sur instruments historiques, pour le label Syrius.

Aux côtés d’Alexis Kossenko, d’Atsushi Sakai, de Sébastien d’Hérin et de Christophe Robert, Rémy Cardinale est membre fondateur des Musiciens de Monsieur Croche qui explore la musique française selon les préceptes de Debussy. Leur enregistrement des concerts et cantates de Rameau chez Alpha a suscité les commentaires enthousiastes de la critique (5 de Goldberg, 4 étoiles du Monde de la Musique, 4f de Télérama).

Depuis 2007, Rémy Cardinale est un invité régulier de la Cité de la Musique à Paris, notamment dans le cadre du domaine privé « John Eliot Gardiner », dans la série de concerts « Visions Wagnériennes » et « le bestiaire musical : de l’instrument au répertoire »…

Il se produit au festival de Bach en Combraille pour un récital autour « des grands pianistes de Bach ».Il est invité à jouer deux concertos de Mozart avec l’orchestre de chambre Arte dei Suonatori ainsi qu’en récital avec le flûtiste Alexis Kossenko dans le cadre du festival Strings and Bows en Pologne.

Rémy Cardinale a entamé une étroite collaboration avec la violoniste Hélène Schmitt avec laquelle il a enregistré chez Alpha un disque consacré à Mozart et Beethoven sur instruments.

L’année 2010 sera marquée par la naissance de « L’Armée des Romantiques » dont Rémy Cardinale est co-fondateur avec son ami flûtiste, Alexis Kossenko. Cet ensemble de musique de chambre, constituée de la soprano Magali Léger, du baryton Alain Buet, du violoncelliste Emmanuel Balssa et du violoniste Girolamo Bottiglieri…explore plusieurs facettes de la musique romantique sur instruments historiques en redonnant les lettres de noblesses à la musique pure (musique de chambre et mélodie) si chère à Camille Saint-Saëns. L’Armée des Romantiques se produit régulièrement en France et à l’étranger.

L’année 2013 a été la première d’une longue et étroite collaboration avec l’Académie Bach à Arques-la-Bataille. En effet l’Armée des Romantiques s’est installée en Haute-Normandie afin de monter plusieurs projets artistiques autour du romantisme. Leur premier disque sortira très prochainement pour le label Un Autre Monde de Jean-Paul Combet.

Parallèlement l’Armée des Romantique se trouve actuellement en résidence à la Fondation Singer-Polignac à Paris.